Portrait du décorateur de Riad O Marrakech

PORTRAIT du décorateur de Riad O Marrakech

Arrivé à Marrakech, en 1996, Ludovic Petit a su s’imposer comme le décorateur incontournable de la ville ocre. À l’occasion du lancement de son showroom Lup31, Made in Marrakech est allé à la rencontre de cet homme talentueux, dont la création est sans limite.

Ludovic Petit : Marrakech fait rêver !

Si aujourd’hui le nom de Ludovic Petit est associé à Marrakech, le début de l’aventure est le fruit du hasard, comme il nous le raconte : “J’avais ma maison de campagne ici (Marrakech), en me baladant dans les souks, j’ai décidé de faire fabriquer des photophores, que j’ai ensuite présenté au salon Maison & Objet”. Le succès est immédiat puisque 7.000 pièces sont vendues !
Avant de se consacrer à la décoration, Ludovic a évolué dans le milieu de la mode, au sein des prestigieuses maisons Kenzo et Christian Lacroix : “La mode et la décoration sont deux domaines similaires. La seule différence se situe dans la technique” confie-t-il.

Après avoir définitivement posé ses valises sous le soleil marrakchi, Ludovic découvre l’éventail des possibilités que lui offre son nouveau lieu de résidence : “Le Maroc est un atelier à ciel ouvert, on peut passer du métal à la broderie, à la céramique ou au cuir.” Une diversité incroyable dont il tire, très vite, la quintessence, ses créations se multiplient et le tout Marrakech commence à se l’arracher…

De nouvelles collections en préparation
Ludovic bouscule les codes tout en gardant une même ligne directrice : “Je n’aime pas les choses compliquées, ni faire du design inconfortable. Mes créations sont simples, à la portée de tous.” C’est de cette volonté affichée que naît sa marque Lup31, il y a huit ans. : “L’idée de départ était de décorer des endroits et de ressortir quelques objets pour les diffuser.” De nombreux établissements lui confient alors leur décoration, comme le Palais Paysan, le Riad Awa ou le Riad First.
Une question se pose, comment fait-il pour se renouveler sans cesse ? Réponse de l’intéresse : “Je m’inspire du mode de fonctionnement des gens, de leur comportement. Je travaille également sur le recyclage, j’ai été l’un des premiers à utiliser des sacs de farine usagés ou des boites d’oeufs”. Aujourd’hui ses objets sont distribués dans le monde entier et avec l’ouverture de son showroom, il compte bien imaginer de nouvelles collections. Situé au coeur de l’ancien quartier industriel, cet espace est l’endroit rêvé pour tous ceux qui veulent habiller leur maison.

Bourreau de travail, Ludovic Petit se laisse encore dix ans, avant de définitivement ranger les crayons, il s’imagine au bord de l’eau, un pinceau à la main, mais cette fois-ci pas question de vendre ses oeuvres, elles décoreront uniquement son intérieur…

(Made in Marrakech)